Sculptures gothiques

Le cloître supérieur du monastère se distingue par ses sculptures gothiques polychromées d’une extraordinaire singularité et valeur artistique.

Le cloître supérieur du monastère se distingue par ses sculptures gothiques polychromées d’une extraordinaire singularité et valeur artistique. Le cloître date du début du XVIe siècle et a été construit à la demande de la Duchesse de Gandie, María Enríquez de Luna, dans un style gothique valencien tardif.

On peut admirer ses voûtes en croisées d’ogives, dont les clés et les corbeaux sont décorés de sculptures d’anges portant les instruments de la passion et la mort du Christ, la couronne d’épines et la croix, attribuées au sculpteur valencien Damià Forment.

Les anges des corbeaux portent également une bande sur laquelle est inscrit un verset de la Vulgate (première traduction de la bible de l’hébreu en latin réalisée par Saint Jérôme et autorisée par l’église catholique). Les corbeaux ont subi divers dommages pendant la guerre civile espagnole.

On peut admirer, au fond du cloître supérieur, deux lions sculptés qui donnent leur nom à la « Porte des Lions ». Ces sculptures se situent des deux côtés de la porte et soutiennent le blason nobiliaire de la Duchesse de Gandie, María Enríquez de Luna. Au centre se trouve la sculpture d’un ange portant également le blason de la Duchesse de Gandie.