Église

Dans l’aile sud se situe l’église, conforme à la tradition médiévale des conventuelles.

Dans l’aile sud se situe l’église, conforme à la tradition médiévale des conventuelles, de forme quadrangulaire, à nef unique et aux chapelles en contreforts préalablement existants, sans croisée, dans la typologie traditionnelle et selon les caractéristiques du gothique valencien. Son presbytère est profond et vaste, situé aux pieds du temple. Elle possède deux accès : le premier donne sur l’extérieur, vers la place, avec une porte gothique sobrement travaillée à base de moulures et de baies, selon le schéma typique de la structure ogivale moulée. Au-dessus de la porte demeure un socle sur lequel reposait une icône de Sainte Marie, aujourd’hui disparue. La seconde porte donne accès au cloître.

La primitive église du XIVe siècle était de style gothique, avec cinq arcs diaphragmatiques brisés qui la divisaient en segments et dont la toiture était à deux versants. Au XVIIIe siècle, l’église a subi une transformation selon le style baroque, une partie des arcs a donc été détruite pour les surélever et ainsi couvrir la nef par le biais de la voûte en berceau à lunettes. Sur le côté de l’Épître se trouvait la chapelle de la Vierge de la Santé, construite au XVIIIe siècle, dont seule la porte sur laquelle figurait l’anagramme de la Vierge a été conservée. Les chapelles latérales ont été choisies par Ausias March comme tombeau funéraire de ses deux épouses, Isabel Martorell et Joana Escorna.

À l’avant se détache un vaste presbytère rectangulaire à deux accès, un de chaque côté, qui mènent à deux petites salles qui encadrent la Chapelle de chevet. Celle-ci est de forme quadrangulaire et est recouverte d’une coupole à lanterne, à la décoration baroque aux motifs végétaux. Le sol est fait de carreaux de faïence valencienne datant du XVIe siècle.

Aux pieds de l’église se situe le Jubé, la partie basse étant divisée en deux segments, dont l’un est délimité par deux arcs surbaissés. Ceux-ci sont soutenus par une voûte aux arêtes encadrées de deux autres arcs également surbaissés, qui encadrent à leur tour les accès à l’Église, lesquels descendent en chapiteaux portant l’emblème du premier duc de Gandie, Alphonse 1er d’Aragon, décorés de motifs figuratifs, végétaux et pastoraux.

Le jubé rectangulaire est couvert d’une voûte étoilée, avec des lunettes décorées de peintures et d’insignes sur les coins. Les gorges réparties sur la voûte étaient également décorées.